Dans le cadre de son programme d’action visant à étendre l’accès aux services, l’Agence pour la Promotion de l’Accès Universel aux Services (APAUS) a procédé à l’inauguration de la connexion de l’axe Boghé-Aleg (Brakna) à partir de la ligne de transport hydroélectrique venant de Manantali. Ce raccordement a été réalisé dans le cadre du Projet d'efficacité énergétique et Optimisation des systèmes d’accès à l’électricité de localités défavorisées (PELEC 2), projet de l’APAUS, d’une enveloppe de 5,5 Millions d'EUR et qui cible 7 zones de 5 wilayas du pays. Le projet est financé à près de 50% par l’Union européenne au titre du 2nd appel à propositions de la Facilité énergie de l’UE (FE/UE).
A l’occasion de cette inauguration, il est utile de rappeler que les résultats du PELEC 2 ont dépassé les objectifs assignés à travers la construction de près de 400 km de réseaux dont 230 en MT 33KV au profit d’une population de près de 65 000 personnes vivant dans 34 localités réparties sur 5 wilayas.
Ce projet, qui est le premier à utiliser les poteaux en béton armé sortis de la fabrique locale (dans la zone d’Aleg), est aussi d’une autre incidence financière positive sur les finances publiques grâce à ’élimination de la centrale diesel de la ville Aleg qui alimente de surcroît l’usine de fabrication desdits poteaux précités.
Le projet qui est aussi le premier d’une telle envergure de développement de réseaux interconnectés en 33 kV et dont les travaux ont été réalisés par 6 entreprises mauritaniennes, facilitera le raccordement des localités situées dans la proximité des lignes de transport édifiées.
Par ailleurs, le projet a œuvré à la professionnalisation des Délégataires du Service Public d’Electricité recrutés lors du PELEC 1 (1ière Phase de la FE/UE) et a contribué remarquablement aux stratégies nationales sectorielles.
La cérémonie s’est déroulée jeudi 13 avril 2017 en présence du Secrétaire Général du Ministère du Pétrole de l’Energie et des Mines, du Chef de Coopération de l'Union européenne, du Directeur Général de l'APAUS, du Wali du Brakna et des élus locaux de l